logo

Pourquoi la fin des cookies tiers n’a (presque) pas d’importance pour les annonceurs de TraceParts 

Grandeur et décadence des cookies 

Cela fait maintenant 25 ans que Netscape a introduit le cookie HTTP comme moyen de stocker des données relatives à l’utilisateur dans le navigateur web afin de garantir une expérience utilisateur optimisée.  

En l’espace de 20 ans, les acteurs de l’adtech, autrement dit des techniques publicitaires, ont développé les bases du suivi et du ciblage des utilisateurs en exploitant les possibilités créées par les cookies. En quelques mots, c’est le cookie HTTP qui a fourni la base technique d’un écosystème de marketing en ligne intersites sur internet. 

Toutefois, rien n’est aussi constant que le changement. Les éditeurs de navigateurs découvrent de plus en plus la protection des données pour eux-mêmes, et donc indirectement pour leurs utilisateurs, et bloquent de manière proactive l’utilisation des cookies tiers, indépendamment des réglementations légales. 

Il n’y a pas longtemps, Mozilla a créé une situation de fait avec la version 69 de Firefox après une phase d’essai d’un an et a bloqué les cookies tiers en tant que tels. Avec une part de marché d’environ 6,5 % en Europe, ce n’est certainement pas une révolution, mais c’est l’un des premiers pas vers un monde web sans cookies.  

Safari sous Mac OS X a inauguré l’ère de l’interdiction des cookies tiers il y a un peu plus de deux ans. Avec une part de marché actuelle d’environ 20 % en Europe, les effets sont déjà plus perceptibles.  

En revanche, lorsque Google Chrome, avec ses 65 % de parts de marché dans le monde, abandonnera l’utilisation des cookies tiers d’ici fin 2023, ils ne pourront plus servir de base technique pour l’achat programmatique de supports ni le suivi, le ciblage et le profilage des utilisateurs. 

Quelles sont les alternatives ? 

La question qui se pose alors inévitablement est de savoir comment la reconnaissance d’un internaute sera possible à l’avenir dans le but d’une diffusion efficace de contenus publicitaires sous forme de personnalisation, de localisation et de mesure des performances.  

Une réponse technique à cette question passera certainement par les identités publicitaires, dont l’objectif est de créer des identités persistantes et sous pseudonymes des internautes. Ces identités publicitaires ne visent pas à identifier des personnes physiques, mais à adapter précisément le contenu publicitaire aux identités de profil données et à avoir un effet le moins invasif ou perturbateur possible.  

Tant que la création de normes adtech uniformes en matière d’identités publicitaires n’aura pas atteint la maturité du marché, il est important que les annonceurs s’intéressent dès que possible aux alternatives déjà disponibles aux cookies tiers abandonnés. 

TraceParts et les données zero-party : une stratégie visionnaire 

En tant qu’éditeur actif depuis des décennies dans l’environnement industriel B2B, TraceParts a misé il y a fort longtemps déjà sur une forme prospective de collecte des données utilisateurs à des fins de marketing et de segmentation ultérieurs sans utiliser de cookies, grâce à son profilage des utilisateurs mis en œuvre dès le début avec les données zero-party. 

Explication rapide : les données “zero-party” sont des informations qu’un client ou un utilisateur partage directement et de manière proactive avec une entreprise.  

Ainsi, les profils d’utilisateurs adressables par la publicité, dont les informations reposent sur des données zero-party, constituent une alternative aux technologies publicitaires basées sur les cookies. Cette alternative mérite d’être prise en considération pour atténuer quelque peu les difficultés liées à l’abandon des cookies. 

Principaux avantages des données zero-party 

  • Qualité élevée des données 
    Les utilisateurs de TraceParts utilisent la plateforme de contenu CAO dans un environnement professionnel et sont donc tributaires de la saisie correcte de leurs données personnelles pour assurer ultérieurement une communication fluide avec les fournisseurs de composants. 
  • Pertinence 
    Outre les données personnelles, des données comportementales, telles que les téléchargements de données de produits, peuvent être utilisées sous forme anonymisée pour déterminer des groupes cibles. Il en résulte un degré élevé de pertinence grâce à la préparation et à la diffusion d’un contenu parfaitement adapté. 
  • Conformité à la protection des données 
    Étant donné que la collecte des données et le profilage sont effectués exclusivement par TraceParts, bien sûr en conformité avec le RGPD, il n’y a aucun risque juridique pour les annonceurs. 

Quelles données zero-party sont collectées par TraceParts et comment ? 

TraceParts met gratuitement à la disposition de millions d’ingénieurs et de concepteurs des informations techniques sur les produits sous la forme de données CAO via sa plateforme de contenu CAO disponible dans le monde entier. 

L’accès immédiat et centralisé à des milliards de données CAO librement disponibles via la plateforme TraceParts permet aux concepteurs et à leur entreprise de gagner un temps considérable et de réduire les délais de mise sur le marché. Ils n’ont en effet plus besoin d’effectuer des recherches fastidieuses, ni de modéliser à nouveau les composants industriels nécessaires pour la construction mécanique, ce qui est souvent source d’erreurs. 

Pour accéder à cette bibliothèque de composants qui intègre plus de 1 500 catalogues de composants certifiés par les fabricants, il suffit que les ingénieurs et concepteurs s’inscrivent gratuitement. Ces inscriptions, qui ont lieu plus de 30 000 fois par mois, constituent la source des données zero-party générées par TraceParts, car elles sont partagées avec nous de manière proactive et intentionnelle. 

Plus précisément, les données suivantes sont collectées lors de l’inscription à TraceParts : 

  • E-mail 
  • Nom de l’entreprise 
  • Adresse 
  • Fonction 
  • Département 
  • Secteur d’activité 
  • Nombre d’employés 
  • Domaines d’intérêt 
  • Consentements pour les newsletters TraceParts et les e-mails autonomes des partenaires publicitaires  

Comment puis-je, en tant que spécialiste du marketing, tirer parti des données zero-party ? 

Outre la possibilité de publier un catalogue de composants pour la génération de prospects sur TraceParts, et d’avoir ainsi un accès complet aux données des ingénieurs et des concepteurs, les spécialistes du marketing B2B peuvent utiliser d’autres outils de marketing en ligne qui ont fait leurs preuves.  

Campagnes emailing avec TraceParts 

Avec plus de 15 ans d’expérience dans le domaine des campagnes emailing autonomes, TraceParts est l’un des leaders mondiaux de ce canal de marketing B2B.  

TraceParts compte parmi ses clients des petites et moyennes entreprises, ainsi que des multinationales. S’agissant des secteurs, ils varient des fabricants de composants industriels aux agences de publicité B2B, en passant par les spécialistes de l’impression 3D et du prototypage rapide, les éditeurs de logiciels de conception et les fabricants de matériel informatique. 

900 000 contacts opt-in + données zero-party = pérennité et efficacité 

En reliant les consentements de 900 000 ingénieurs et concepteurs aux informations de leur profil disponibles en tant que données zero-party, les spécialistes du marketing et les entreprises disposent d’un maximum de possibilités stimulantes pour cibler les clients. Des définitions de groupes cibles pointues aident à mettre en œuvre les campagnes avec peu de pertes de diffusion et donc de manière efficace tout en respectant le budget.  

Comme toutes les données sont collectées conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’UE et que les campagnes emailing sont réalisées selon les normes industrielles actuellement en vigueur, cette forme de communication avec les clients constitue un pilier solide et pérenne du mix marketing B2B… et ce, indépendamment des obstacles techniques tels que les cookies. 

Bannières publicitaires sur TraceParts.com 

Outre le fait de s’adresser directement et immédiatement à la communauté TraceParts via les boîtes de réception, les bannières publicitaires sur la plateforme de contenu CAO constituent un canal marketing à la portée tout aussi importante et avec peu de pertes de diffusion. 

Là encore, la possibilité d’une segmentation pointue du groupe cible donne tout son attrait à ce support. En plus des possibilités courantes de mise à disposition de bannières par pays, langue, heure de la journée, fréquence, etc., les données zero-party obtenues via les profils d’utilisateurs de TraceParts peuvent aussi être partiellement reliées aux définitions des groupes cibles des différentes campagnes de bannières. 

Par exemple, les bannières peuvent être affichées en fonction de l’activité ou des centres d’intérêt des visiteurs de la plateforme. Il est également possible de fournir des bannières basées sur des données en temps réel. Cela permet par exemple de cibler les ingénieurs et les concepteurs en fonction des groupes de produits qu’ils viennent de consulter. 

Conclusion 

Bien sûr, les données zero-party de TraceParts ne compenseront pas le blocage des cookies tiers amorcé par différents éditeurs de navigateurs. Nous n’avons pas la présomption de le penser. 

Il n’en reste pas moins que TraceParts occupe une niche de marketing en ligne au sein de son segment de marché, qui offre toujours aux spécialistes du marketing une possibilité quasiment unique de s’adresser avec précision aux identités de profils B2B dans l’environnement de la construction industrielle, et ce, avec efficacité, avec une large portée, sans perte de diffusion et indépendamment des cookies. Ainsi, TraceParts est et reste l’un des acteurs principaux dans le cercle des éditeurs industriels B2B. 

Bien entendu, tous les acteurs du secteur de la publicité numérique, y compris TraceParts, continueront à étudier des alternatives pour un avenir sans cookie. Comme nous l’avons déjà mentionné, les identités publicitaires joueront un rôle prépondérant en la matière.  

En attendant la création des nouvelles normes communes nécessaires dans l’écosystème adtech, nous continuons à soutenir les spécialistes du marketing B2B grâce à notre expertise de plusieurs décennies, de sorte qu’ils puissent (presque) se moquer de la fin des cookies tiers. 

Stefan Kolb
A propos de l'auteur

Stefan Kolb
Online Marketing Manager TraceParts GmbH

Filtrer par catégorie


Autres articles similaires

Actualités TraceParts, Campagnes Emailing, Génération de leads, Services de Marketing Digital

Des milliers de leads générés grâce aux services de Marketing Digital de TraceParts en 2020

Saint-Romain, France – 1er Février, 2021 – TraceParts, l’un des principaux fournisseurs au monde de contenu numérique pour l’ingénierie, annonce d’excellents résultats pour ses services de...

Bannières publicitaires, Campagnes Emailing, Génération de leads, SEO, Services de Marketing Digital

Pourquoi faire confiance à TraceParts pour générer des leads ?

Lorsque l’on souhaite générer des leads qualifiés, il est souvent judicieux de faire appel à un prestataire spécialisé. En effet, un professionnel de la génération...

Campagnes Emailing, Génération de leads

Boostez l’ouverture de vos emailings, optimisez votre pré-header !

Quand on crée une campagne emailing, qu’on passe du temps à travailler le contenu, la mise en forme, la landing page, on a envie que...